… pourquoi cette fusion vous est proposée, quels en sont les avantages, ce qu’il adviendra de l’école, du guichet communal, etc. Nous tentons de vous donner ici quelques réponses.

Comme expliqué en page «Calendrier», le fil rouge d’une fusion est d’abord tissé par le rapport de fusion, un document très touffu qui rassemble une foule d’informations. A ce stade, celui-ci est en cours de réalisation, il sera terminé en mars 2019. D’ici là, nous avons peu de réponses, mais tentons tout de même de vous en glisser quelques-unes.


1. Pourquoi Collonges et Saint-Maurice souhaitent fusionner?

D’abord pour une raison toute simple: l’exécutif de Collonges a adressé une demande dans ce sens à Saint-Maurice, et l’exécutif agaunois a dit oui. Il faut dire qu’aujourd’hui les petites communes rencontrent de nombreuses difficultés. Pour Collonges, la principale est liée à des exigences techniques de plus en plus pointues et à une charge de travail, notamment administratif, grandissante. Cette fusion lui offrirait davantage de sérénité, et surtout permettrait de renforcer les prestations communales offertes aux Collondzins. Saint-Maurice de son côté y voit une belle opportunité de renforcer sa position entre Monthey et Martigny, mais également de prolonger la réorganisation de ses services, débutée lors de la fusion avec Mex en 2013.

Enfin, il faut avouer que le contexte y est favorable. Depuis de nombreuses années, le Canton encourage les fusions de communes en accordant un soutien financer, administratif et juridique aux communes intéressées, tout en insistant sur la nécessité d’une démarche portée par les exécutifs et les populations. Et le mouvement est en route. Entre 1990 et 2018, le Valais est passé de 163 à 126 communes.


2. Pourquoi Collonges ne se rapproche pas plutôt de Martigny?

La commune de Collonges a mis en place de nombreuses synergies avec Saint-Maurice, et la collaboration se passe extrêmement bien. Qui plus est, les deux territoires sont géographiquement liés. Ces deux éléments motivent un rapprochement en direction des Agaunois. Cependant, la Municipalité de Collonges est consciente que certains habitants de Collonges, habitués à travailler tous les jours sur Martigny, se sentent plus attirés de ce côté-là. Raison pour laquelle ils ont tout de même cherché à connaître les intentions de la cité d’Octodure. Celle-ci a confirmé que Martigny ne songeait pas pour l’heure à s’étendre en direction du Chablais.
Dès lors, les autorités de Collonges et de St-Maurice ont choisi de poursuivre leur démarche de fusion, emmenée par un processus réfléchi, et construite sur des relations saines et sereines de longue date.


3. Pourquoi les autres communes de la région ne fusionnent-elles pas aussi?

Les Communes de Collonges et de Saint-Maurice, une fois la décision prise d’entamer une démarche de fusion, ont approché les autres communes du district (Massongex, Vérossaz, Dorénaz, Evionnaz, Vernayaz, Salvan, Finhaut) pour leur proposer de rejoindre l’aventure, mais elles ont décliné l’invitation. Les raisons différent selon les communes, mais de façon générale elles se rejoignent autour de l’idée d’un calendrier trop rapide pour elles. Qui plus est, certaines Municipalités doivent encore se pencher sur le choix du-des partenaire-s.